samedi 25 avril 2015

TREMBLEMENT DE TERRE AU NEPAL










Please hold all those who have been affected by the earthquake in your prayers.


Por favor, mantén en tus oraciones a todos los afectados por el terremoto.


S'il vous plait, gardez dans vos prières tous ceux qui ont été affectés par  le tremblement de terre.




Prières à  Kopan (Népal) , après le seisime. 







Même si ma vue est plus élevée que le ciel,
L’attention que je porte à mes actes et à leurs effets
Est plus fine que la farine.

Padmasambhava (VIIIe s.)




Si cette vie que bat le vent de mille maux Est plus fragile encore qu'une bulle sur l'eau, Il est miraculeux, après avoir dormi, Inspirant, expirant, de s'éveiller dispos !  
Nagajurna
*

On s’intéresse à ses membres comme parties de son corps : pourquoi pas aux hommes comme parties de l’humanité ? Par habitude, nous appliquons l’idée d’un « moi » à ce corps sans âme : pourquoi pas à autrui ? De la sorte que si nous faisons du bien aux autres, nous n’en éprouverons ni orgueil ni complaisance. On n’espère pas être  récompensé parce qu’on s’est nourri soi-même. »  
Shantideva
*

Comme l’huile de la lampe allumée qui sera bientôt consumée, toutes les choses de ce monde se rapprochent peu à peu et inexorablement de leur fin. Il est puéril de penser que l'on peut d'abord terminer toutes les tâches que l’on a entreprises pour ensuite se retirer et consacrer au Dharma le reste de sa vie. Sommes-nous donc si sûrs de vivre assez longtemps ? La mort ne frappe-t-elle pas les jeunes comme les vieux ? Quoi que vous fassiez, rappelez-vous que vous êtes mortel et gardez votre esprit concentré sur la Voie.
DILGO KHYENTSE RINPOCHE (Les Cent Conseils de Padampa Sanguié)
*

C’est l’amour qui nous porte à ouvrir notre possibilité  de relation avec les autres de participer de bon gré dans les liens créés par notre interdépendance. Plus nous sommes capables d’aimer, plus heureux et satisfaits nous pouvons nous senti liés dans les  relations d’interdépendance  qui sont une partie naturelle de notre vie.  
LE XVII Karmapa
*

Tout dépend de comment se combinent les conditions. Cela ne signifie pas  que la vie soit aléatoire ou mouvementée. Nous pouvons faire qu’arrive quelque chose, mais seulement  en réunissant les conditions nécessaires.   
LE XVII Karmapa
*

"Que mon esprit s’incline vers le Dharma
 Que le  Dharma se convertisse en mon chemin.
 Que le chemin dissipe l’illusion
 Que l’illusion se transforme en sagesse"
 Karma Yeshe
*

L’examen des différents formes d’existence montre que la  souffrance est la condition ordinaire du samsara et qu’elle résulte uniquement des actes négatifs que nous commettons.  
Dilgo Khyensé

mercredi 22 avril 2015

 

प्रज्ञापारमिता हृद्य सूत्र्म्



The Heart Sutra- Prajñāpāramitā Hṛdaya-here in a rare, original Sanskrit rendering by classical Indian singer-Vidya Rao. The Heart Sutra was composed in the 1st century CE in India and was later transmitted and translated into Chinese and Tibetan. It is unusual to find a recording sung by a native Sanskrit speaker from India; Vidya Rao's is perhaps the only such recording available. This chant is part of a collection recorded by Siddhartha's Intent, an organization dedicated to reviving the wisdom traditions of India. http://www.siddharthasintent.org/

La Compassion dans l'Education






L'Éducation Universelle propose des formations efficaces pour explorer la réalité, comprendre notre mode de pensée et de relation aux autres, transformer les causes profondes de nos problèmes et incarner les valeurs humaines universelles de bienveillance, compassion, altruisme et joie.
L'Éducation Universelle est en accord avec le raisonnement logique, l'expérience directe et la recherche scientifique contemporaine sur l'esprit.
Les programmes sont dispensés par une équipe d'animateurs ayant pour mission de partager une connaissance et de faire vivre leur groupe de participants au travers de celle-ci.
Les stages s'appuient sur des supports pédagogiques traditionnels mais aussi sur des activités participatives visant à révéler ou à mobiliser les capacités naturelles présentes en chacun. Ressentir ces capacités est essentiel pour comprendre et pérenniser ensuite la transformation de l'être.
Ils sont accessibles aux enfants, aux jeunes et aux adultes de toutes cultures et traditions.

Une école d'éducation universelle qui considère l'humain dans sa globalité, qui apprend à connaître le monde extérieur mais aussi notre dimension interne, ça existe! Bientôt en France?...

A suivre ici  et pour découvrir , au 1er Salon de l'Humain de Toulouse les 24, 25 et 26 avril 2015 !  Parc des Expositions, Hall 8 - Stand, ateliers et conférence.
A lire aussi:

La Compassion dans l’Éducation: Présentation de Créer des Cultures de Compassion  

de Pamela Cayton ,Editeur : CreateSpace Independent Publishing Platform


samedi 18 avril 2015

Heureux week-end!



"Les personnes prennent différents chemins à la recherche de la satisfaction et du bonheur. Le fait qu'elle ne soient pas sur le chemin que tu suis, ne veut pas dire qu'elles sont perdues ”.
 Le  Dalai Lama


Comme le torrent se précipite vers la mer, Comme le soleil et la lune glissent par-delà les montagnes du couchant, Comme les jours et les nuits, les heures et les instants s'enfuient, La vie humaine s'écoule inexorablement.    
PADMASAMBHAVA (8th siècle)
*

Si la souffrance est intolérable pour soi, comment ne le serait-elle pour chacun ? Il est donc juste de se mettre au service du bien-être des autres et injuste de les utiliser dans son propre intérêt. Pour mettre toutes ses qualités physiques, verbales et mentales à leur service, il faut être particulièrement désintéressé, avoir à cœur de les soulager de leur souffrance et de les rendre heureux. Nul n’est insensible à la compassion. Puisque la condition humaine veut que nous soyons tributaire de la bonté des autres êtres au début et à la fin de notre vie, n’est-ce pas la moindre des choses, entre ces deux périodes, que de faire preuve des mêmes qualités de cœur à leur endroit ?  
Le XIV Dalaï-Lama
*

La mort ne s’attarde pas à considérer ce qui est fait ou ce qui reste à faire. La vie peut s’arrêter à l’improviste.
Je suis de passage sur la terre : voilà ce que je n’ai pas compris. L‘égarement, l’affection, la haine m’ont fait commettre bien des fautes. J’oubliais qu’un jour, il faudrait tout laisser là et partir.    
Shantidéva
*

Puissé-je être pour les malades, le remède, le médecin, l’infirmier jusqu’à ‘à la disparition de la maladie !
Tous mes corps, tous mes biens, tout mon mérite passé, présent, futur, je les abandonne sans regret, pour que le but de tous les êtres soit atteint.
Shantidéva
*

Il est utile de comprendre notre situation. Elle n’est nullement sans cause. Si nous connaissons maintenant un certain bonheur, c’est le résultat d’une conduite positive dans nos vies passées. Notre souffrance aura au contraire pour cause une activité négative passée. Celui qui comprend cette relation de cause à effet, qui saisit le rapport à long terme entre ce qui est fait et ce qui est expérimenté  sera spontanément conduit à abandonner toute activité négative et à adopter une conduite de plus en plus juste, ce qui de surcroît, instaurera une certaine paix intérieure naturelle.  Par cette compréhension, la colère, l’agressivité et la malveillance s’effaceront naturellement de notre esprit et nous développerons l’amour, la compassion et la bienveillance.  Ainsi les émotions et pensées conflictuelles perdront de leur emprise sur notre esprit et nous commencerons à méditer de manière fructueuse.  
  Bokar rimpoche
*
Il se peut que tu t’enrichisses, Mais tu auras du mal à t’en contenter ; Savoir trancher le nœud de l’avidité, Voilà qui est bien plus essentiel. 
MINLING TERCHEN GYURME DORJE (1646-1714)
*

Où que l’on renaisse dans les  trois mondes d’existence inférieurs, c’est pour souffrir longtemps et intensément. La stupidité, l’ignorance et l’absence de toute pensée dharmique fait qu’on ne peut qu’élaborer de nouvelles causes de naissance sans les mêmes lieux. Considérons ces êtres avec une grande compassion et dédions –leur les effets des mérites que nous accumulons au cours des trois temps. Cultivons l’esprit d’Eveil en nous rappelant que nous aussi, nous avons dans cette vie ou des vies passées accumulée une foule d’actes qui sont certainement à même  de nous faire parvenir dans ces modes d’existence, appliquons nous sincèrement à regretter nos mauvaises actions passées, et à les éviter.      
Patrul Rimpoche

********